Histoire de l’Arbre

Lundi 19 décembre 2016 – Interview

Cette fois-ci c'est une rencontre avec un arbre que nous conte Augustin Lebon. Le dessin est aussi un moyen de regarder le monde avec un regard différent et de découvrir des détails ignorés.

Après un petit périple à travers le sud du Japon, ma femme et moi arrivons sur l’île de Yakushima, qui abrite une des dernières forêts primaires du monde. Immense, indépendante, magique et dominante, cette forêt nous envahit la rétine et nous recrache le soir, comme deux petits êtres insignifiants. Les arbres, vivants ou en décompositions, sont des feux d’artifice, les racines sont des pas de géant, les plantes, les singes, les daims…on ne parvient pas à digérer tant d’émotions. C’est comme vouloir rencontrer 300 personnes en une heure, on peut prendre en photo tout le monde.

Mais peut-on vraiment les connaître ?

Il faut arrêter de marcher et faire un choix, le second jour, je décide donc de me concentrer sur un arbre modeste, bien plus vieux que moi mais visiblement plus jeune que ses voisins. Je m’installe aussi confortablement que possible sur un tapis de mousse et de feuilles humides, sort mon petit carnet et commence à le dessiner. Il est toujours trop grand, je dois encore faire un choix, je me concentre sur la base du tronc.

J’ai d’abord du mal à déchiffrer ce que je vois, ce morceau-là, c’est une racine ? Ou une branche tombée il y a des années, qui s’est ré-enracinée dans le sol ? Et ça, encore une racine, où c’est une plante grimpante qui date de la décennie précédente ? Puis peu à peu, je comprends, j’apprends, je vois.

Quelques randonneurs passent non loin de moi, certains discutent et jettent un coup d’œil mais je reste absorbé par mon dessin.

Il n’y aura pas d’autres rencontres ce jour-là.