Illustrer des instructions médicales, l'expérience des tests pour le paludisme

matériel pédagogique
Santé

Dans le cadre d'un programme d'élimination du paludisme dans la région du plateau des Guyanes, nous avons adapté par le dessin les outils de lutte destinés au public le plus touché par le parasite : les orpailleurs

Les populations d’orpailleurs sont mobiles sur la région du plateau des Guyanes et vivent le plus souvent dans des camps isolés en forêt amazonienne, loin des centres de santé.

Afin d’assurer un accès aux tests et traitements anti-paludiques, il a été proposé de tester une distribution aux orpailleurs de kits d’auto-test et auto traitement.

La bonne prise du traitement est primordiale pour assurer une élimination totale du parasite de l’organisme et éviter le développement de résistances aux médicaments.

vue du kit palu Tests de diagnostique rapide

Une formation des orpailleurs obligatoire est réalisée lors de la distribution du kit. Cependant, même si l’orpailleur démontre sa capacité a réaliser le test de diagnostic rapide (TDR) correctement lors de la distribution, il faut s’assurer qu’il se souviendra de toutes les étapes lorsqu’il aura éventuellement besoin de réaliser le test ultérieurement en foret.

C’est pourquoi les kits ont été conçus avec des explications illustrées. Cependant, il était difficile pour les concepteurs de percevoir le niveau de compréhension de cette population, qui a souvent un niveau de lecture limité. Il a donc été proposé de développer un protocole de soin illustré développé de manière participative avec ces orpailleurs.

Nous avons donc défini un premier "jeu" d’instructions en utilisant les supports développés par le producteur de TDR. Ces instructions sont destinées a des agents de santé formés et décrivent les étapes de la réalisation d’un TDR. Il était prévisible que ces instructions soient peu adaptées au public des orpailleurs.

Nous avons présenté ces instructions à des orpailleurs et regardé comment ils réalisaient le test. Chaque fois qu’une étape n’était pas assez claire, nous redessinions les instructions pour rajouter ou préciser des étapes. Certaines étapes qui peuvent paraître évidente à des professionnels de santé nécessitaient un développement important pour les orpailleurs.

Nous avons reproduit le protocole en présentant à chaque fois les instructions « améliorées », jusqu’à avoir 5 orpailleurs à la suite qui ont réalisé l’ensemble du test sans commettre la moindre erreur.

Orpailleur réalisant un auto-test protocole illustré

 

Résultats :

Ce projet de dessin participatif a permis de développer un manuel d’utilisation de TDR totalement adapté à la population cible. L’expérience a montré que sans ce travail réalisé avec les orpailleurs, il était impossible de proposer un manuel efficace.

La méthode est simple à mettre en place et rapide. De plus, la présence d’un dessinateur a été très appréciée appréciée par le public des orpailleurs. Cela permet de montrer clairement l’intérêt des porteurs de projets aux attentes du groupe.