La pire génération de tous les temps

matériel pédagogique
Radicalisation

La pire génération de tous les temps, une exposition The Ink Link et Militants des savoirs sur la radicalisation.

À destination des collèges et lycées, cette exposition a été créée avec l’intention d’éveiller un regard critique sur la radicalisation et les processus de recrutement. Elle s’intéresse aux ressentis liés à la période clé de l’adolescence et à leurs conséquences dans la quête de sens.

Pour aborder ce sujet délicat, The Ink Link a construit une équipe de travail avec un psychologue, un scénariste et un dessinateur. 
Olivier Coldefy et Simon Kansara ont su mêler données psychologiques et expériences vécues pour impliquer les adolescents à la lecture.
Arthur De Pins, connu pour ses albums Zombillenium récemment adaptés en animation et sa participation à Spirou magazine, a donné vie aux personnages et créé un univers coloré et efficace.

L'adolescence est une période de changements physiques et psychiques majeure. C’est un passage d’un état à un autre, de l’enfance à l’âge adulte, menant souvent à un état de crise au sens de « quête identitaire ». Dans notre société, l’absence de rites de passage et une difficulté croissante de transmission intergénérationnelle conduisent parfois à des prises de risques, à considérer comme des rites auto-initiatiques et un moyen de tester ses limites pour transformer le « qui suis-je ? » en « qui puis-je être ? ».

La radicalisation, une définition est utilisée au niveau national institutionnel : « La radicalisation désigne le processus par lequel un individu ou un groupe adopte une forme violente d’action, directement liée à une idéologie extrémiste à contenu politique,
social ou religieux qui conteste l’ordre établi sur le plan politique, social ou culturel. » F. Khosrokhavar.
C’est donc le référentiel à un mouvement, proposant une certaine lecture du monde, et le passage à l'acte, qui définissent la radicalité. L'adolescence est la période la plus propice à la radicalisation, tout simplement parce que la demande de sens est présente.

L’exposition est un outil d’éveil au sens critique, même s’il peut parfois sembler trop présent chez certains ados ! Sens critique dans la dimension de savoir regarder ailleurs que là où le regard porte, ne pas « tomber » dans des visions caricaturales des uns, et surtout des autres. Le levier de la radicalisation est la colère, « enfermante », qui vient envahir le champ de la pensée et devient aliénante.


L’exposition s’articule en 15 panneaux :
- les premiers se concentrent sur l’adolescence,
- 2 planches abordent spécifiquement la radicalisation
- les 5 derniers panneaux développent les techniques de recrutement.
L’ensemble ouvre des pistes de réflexion, de médiation et d’échanges.

Un livret pédagogique est fourni pour accompagner les enseignants et permettre des actions pédagogiques autour du support de l’exposition. Elle peut être louée ou imprimée selon les besoins et dates.
Pour plus d'informations ou par la réserver, contactez-nous !